Master II Professionnel

Master II Professionnel « Métiers de la mémoire et du patrimoine »

Directeur : Maître de Conférences F. Quastana

C’est un diplôme original. A ce jour, il s'agit de la seule formation de troisième cycle de la région spécialisée dans les métiers de la mémoire et de la conservation.

Ce diplôme permet aux étudiants d’acquérir de solides connaissances culturelles et juridiques ainsi qu’une série de compétences techniques et pratiques par une immersion temporaire dans les milieux professionnels concernés. Aux métiers liés à la mémoire publique, archives, bibliothèques publiques, musées s'ajoutent ceux liés à la mémoire privée, fondations, de plus en plus nombreuses, conservation dans le cadre de la culture d’entreprise, conseil en matière de reconstitution historique.

Cette formation de haut niveau propose l’étude du cadre juridique de la conservation dont les formes légales varient selon le type de document ou d’objet à conserver, les problèmes posés par la propriété intellectuelle.

Le Master permet l'acquisition de la maîtrise des connaissances historiques et ouvre sur les sciences auxiliaires de l’histoire.

Des conventions partenariales, avec les institutions publiques, des fondations et le monde de l’entreprise débouchent sur des stages pratiques (d’une durée d’un mois), et confèrent à ce Master un réel aspect professionnalisant.

Pour tout renseignement, s'adresser au C.E.R.H.I.I.P.

Directeur M. GASPARINI

(Bureau 305 - 3e étage du Bâtiment central de la Faculté)

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. 04.42.17.28.74. / Fax. 04.42.17.28.78

« L’accès au Master »

L’accès au Master est très ouvert, puisque peuvent y accéder :

Les étudiants de n’importe quelle mention offerte par la Faculté de Droit et de Science politique d’Aix-Marseille ayant choisi à titre de pré-requis, au minimum un cours d’Histoire (cf. Master I Histoire du Droit, offre de formation).

Les étudiants ayant suivi un cursus compatible dans d’autres établissements français ou étrangers (Maîtrise ou Master I en Droit à la condition qu’ils comportent des enseignements historiques, 4e année d’un IEP, Maîtrise ou Master I dans une discipline comportant des enseignements historiques tels que Histoire, Science Politique, Sciences Sociales...).

Les candidats, déjà en activité professionnelle, pourront être aussi admis s’ils justifient d’une formation universitaire jugée équivalente à celle exigée pour les autres candidats et après un entretien avec l’équipe pédagogique portant sur leur activité professionnelle.

Le candidat devra avoir un entretien avec l’équipe pédagogique.

L'autorité chargée de la sélection des demandes d’admission en Master II peut déroger aux obligations de pré-requis lorsque les données particulières du dossier de candidature le justifient.

« Les enseignements de ce Master »

COURS THEORIQUES : (10)

Histoire de l’État de droit

Périodisation de l’histoire européenne

Un cours du Master Recherche « histoire du droit des institutions et des idées politiques » :

Etat et idéologies : le concept de révolution au XVIIIe et au XIXe siècles

Un cours du Master Recherche « histoire du droit des institutions et des idées politiques » :

Droit Familial, Droit de la Propriété et pensée politique

Histoire de la décentralisation

Les compétences des collectivités locales en matière de conservation

Droit des biens culturels

Conventions internationales, droit européen et conservation

Sources et conservation du patrimoine historique

Mémoire sociale et économique de l’entreprise

SÉMINAIRES : (4)

La conservation selon les grandes lignes d’évolution des arts plastiques en Occident

Un séminaire de la spécialité (R) Histoire du Droit des institutions et des idées politiques

Analyse idéologique des concepts juridiques

Documentation historique et initiation à la diplomatique

Nouvelles technologies dans la conservation et la classification de la documentation (+ Préparation aux concours : Entrainement à la dissertation)

« Les atouts de ce Master »

Ce Master confère aux étudiants, une série d’atouts :

La spécialité « Métiers de la mémoire et du patrimoine » repose sur une coopération active entre universitaires et professionnels liant étroitement dans la pédagogie les aspects théoriques et pratiques. Les étudiants, en dehors des enseignements, bénéficient du soutien d’une équipe compétente et disponible. Un encadrement des étudiants et un suivi de leur travail sont organisés à travers des points recherche mensuels dispensés aux étudiants par les professeurs intervenant dans le diplôme.

Les métiers de la conservation du patrimoine et de la mémoire ne cessent de s’étendre. La création d’une École du patrimoine le démontre. On connaît bien les métiers liés aux archives et bibliothèques publiques, ainsi qu’aux musées, on connaît moins ceux liées à la mémoire privée (notamment la conservation dans le cadre de la culture d’entreprise dont le développement est rapide) ou au conseil en matière de reconstitution historique. Il s’agit d’ores et déjà d’un gisement d’emplois non négligeable auxquels on peut accéder par voie de concours externes ou internes (bibliothèques, musées, certains emplois des archives publiques) ou par voie de recrutement direct, notamment pour ce qui concerne les entreprises privées.

Les enseignements dispensés sont reconnus sur la base du système européen ECTS.

Cette expérience qui contribue à encourager la mobilité des étudiants, constitue un atout et un impératif dans l'optique d'une convergence des savoirs et des connaissances scientifiques à l'échelle européenne.

« Les débouchés du Master »

Le Master bénéficie d’une synergie avec l’équipe d’accueil du CERHIIP (EA 2186) élément moteur de l’encadrement des étudiants.

- Préparation aux concours nationaux et des collectivités concernées en rapport avec les métiers de la conservation.

- Secteurs d’activité : Administration et services publics, entreprises du secteur public et du secteur privé, Éducation nationale, Organisations internationales, éditions historiques, protection du patrimoine culturel...

- Métiers : Conservateurs, archivistes et bibliothécaires, métiers de la conservation dans le secteur privé, cadre supérieur dans la Fonction publique, enseignants du secondaire, etc.